Université d'hiver
Université d'hiver 2015 : Aujourd'hui, combien d'erreurs judiciaires ?
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br />Intervenants : <br />Gilles Bannier, auteur, réalisateur <br />Jacqueline Laffont, avocat au barreau de Paris <br />Denis Salas, magistrat et essayiste <br />Francis Szpiner, avocat au barreau de Paris, ancien membre du <br />Conseil de l?Ordre <br />André Vallini, secrétaire d?État à la Réforme territoriale <br />Animateur : David Dauba, journaliste BFM business <br /> <br />Description de la table ronde : <br />Depuis l?enfance, nous avons entendu le récit tragique, et hélas renouvelé, des grandes erreurs judiciaires. Elles nous ont indignés, bouleversés, et construits. Elles ont fait de chacun de nous et de tous les citoyens un militant potentiel de la justice, pour le « Plus jamais ça ! » <br />Mais derrière ces bons sentiments, derrière cette bonne conscience, un présupposé, celui de la rareté de l?erreur judiciaire. <br />Le vrai mensonge n?est-il pas là ? <br />L?erreur judiciaire ne se pratique-t-elle pas en effet tous les jours dans la plus parfaite indifférence, et parfois dans le plus parfait cynisme ? <br />Les avocats le savent. Les juges le savent. Les uns et les autres y contribuent-ils volontairement ou involontairement ? <br />Les citoyens le savent-ils ? <br />Est-ce inévitable, est-il imaginable qu?il en soit autrement ? Pourquoi et comment ? Ou sommes-nous face au plus grand secret et au plus grand tabou de notre société ? <br />Si oui, dévoilons-le !
Université d'hiver 2015 : Non au labyrinthe des secrets
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Laurent Martinet, vice-bâtonnier de Paris <br />Laurence Parisot, vice-présidente du Directoire du Groupe IFOP, <br />présidente d?Honneur du MEDEF <br />Michel Rocard, écrivain, ancien Premier ministre <br />Animateur : Laure Adler, journaliste, femme de lettres, éditrice et <br />productrice française <br /> <br />Description de la table ronde : <br />Ceux qui le construisent méthodiquement pour y emprisonner leur adversaire et déjouer la ligne droite détestent le plus court chemin et préfèrent embouteiller la justice. Ce sont les procès sans fin auxquels il manque ce fil d?Ariane que l?on appelle la vérité. Les minotaures de tout genre y savourent par avance la chair de leur victime qui aura tant de mal, et mettra tant de temps, à faire valoir son droit. Erreur grossière cependant car tôt ou tard, la passion triomphe. Or, la vérité de la vérité, c?est qu?elle est une passion. Pour la retrouver, pour la faire valoir, pour l?imposer, se lèveront, des décennies durant s?il le faut, des armées d?avocats, de juristes, d?historiens, de chercheurs, de <br />psychanalystes. « On peut tromper quelqu?un tout le temps », disait Lincoln, « ou tout le monde un certain temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ». Paroles d?espoir et de progrès. <br />Le souffle du vent et de l?esprit n?épargne pas pour toujours les murs de sable du labyrinthe des secrets !
Université d'hiver 2015 : "Il faut partir d'où l'on est"
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Marc Trévidic, vice-président du tribunal de grande instance de <br />Lille, ancien juge anti-terroriste <br />Animateur : Yves Thréard, directeur adjoint et éditorialiste au Figaro <br /> <br />Description de la table ronde : <br />Des mots pas si sibyllins qu?il y semble, une injonction ou un encouragement que l?on n?attribue pas pour rien aux plus grands des juristes, des philosophes, des pédagogues et même des saints? <br />« Toute la vérité », pourquoi viser d?emblée si haut ? <br />« Rien que la vérité », ce ne serait déjà pas si mal? <br />Impossible en tout cas de partir d?ailleurs que de là où l?on est. <br />Et impossible aussi de rester plus longtemps englué, de quelque façon qu?on le soit? <br />Vive le premier pas, vive le cheminement, vive la liberté ! <br />Les deux dernières lignes, ici en rouge, ont été purement et simplement supprimées dans le programme. Il faut impérativement les rétablir.
Université d'hiver 2015 : « N'avoue jamais, jamais »...
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Jacques Attali, professeur, écrivain, conseiller, fondateur d?Action contre la faim <br />Raphaël Enthoven, philosophe, auteur et animateur de radio et de télévision <br />Thierry Lévy, avocat au barreau de Paris <br />Animateur : Etienne Gernelle, directeur de la publication, Le Point <br /> <br />Description de la table ronde : <br />Des générations d?avocats et des générations d?amoureux, pour certains sincères et pour d?autres moins, ont eu comme principe premier : <br />N?avoue jamais, jamais, jamais ! <br />N?avoue jamais que tu aimes. <br />N?avoue jamais que tu es coupable. <br />Mais aujourd?hui, qu?en est-il ? <br />L?aveu réduit-il la peine ? <br />S?il ne réduit pas la peine, en vaut-il la peine ? <br />Aujourd?hui, le droit fiscal comme la globalisation économique exigent au contraire une attitude collaborative sans laquelle le contribuable ou l?entreprise se trouveraient taxés et surtaxés. <br />Dans les années 70, Michel Foucault en philosophie, Costa-Gavras au cinéma avertissaient contre l?extorsion de l?aveu, et son articulation prétendue à la vérité. <br />Sommes-nous passés de l?autre côté du miroir, ou du moins de l?autre côté de la réflexion ?
Université d'hiver 2015 : Ce que les refugies révèlent
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Xavier Emmanuelli, ancien secrétaire d'Etat à l'action humanitaire d?urgence, fondateur de Médecins sans frontières, fondateur du Samu social de Paris, président fondateur du Samu social international, président fondateur de l'association Les Transmetteurs <br />François Sureau, avocat au Conseil d?Etat et à la Cour de cassation et écrivain <br />Aysegül Tansen, présidente de la commission des droits de <br />l'Homme du barreau d'Istanbul <br />Hubert Védrine, diplomate et homme politique français ? Ancien <br />ministre des Affaires étrangères et ancien Président de l'Institut <br />François Mitterrand <br />Animateur : Carbon de Seze, avocat au barreau de Paris, ancien <br />membre du Conseil de l'Ordre <br /> <br />Description de la table ronde : <br />Confrontés que nous sommes à l'arrivée des migrants, et aux questions « Que faire ? » et « Comment faire ? » dont les hommes et les femmes politiques s?emparent pour le meilleur et pour le pire, y a-t-il quelque chose que nous ne voyons pas ? <br />Quelle réalité nous échappe-t-elle, obsédés que nous sommes par l'espoir, le désespoir, les projets à rebâtir, aveuglés par le sentiment de l'impuissance et celui de la toute-puissance ? <br />A qui revient le dernier mot sur la question des réfugiés, est-ce à <br />l'économie, à la climatologie, à la politique, à la morale, à la religion, à la démographie, à l?anthropologie ? <br />Faut-il d'ailleurs qu'il y ait un premier ou un dernier mot, une cause aux causes, une vérité ultime ?
Université d'hiver 2015 : La fabrication des grands mensonges
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Adrienne Charmet-Alix, coordinatrice des campagnes et porteparole de La Quadrature du Net <br />Stéphane Fouks, vice-président du Groupe Havas et Executive Cochairman d?Havas Worldwide <br />Jean-François Julliard, directeur général Greenpeace France <br />David Khayat, professeur et chef du service d?Oncologie à l?hôpital de la Pitié-Salpêtrière, président de la fondation Avec <br />Jean Veil, avocat au barreau de Paris <br />Animateur : Fabrice Drouelle, producteur et présentateur de <br />l?émission Affaires sensibles, France Inter <br /> <br />Description de la table ronde : <br />A entendre les médias et les hommes politiques, le mot de complot devrait quasiment être ôté du dictionnaire. Dire que telle position relève de la théorie du complot suffit à la disqualifier, et à reléguer dans les arcanes d?une profonde paranoïa supposée celui qui la défendrait. <br />Et pourtant, quand bien plus tard le scandale éclate, le nombre de témoins ou de « sachants » est toujours plus grand qu?on ne le croyait. <br />Nombre de procès le prouvent et mettent rétrospectivement en lumière leur complicité coupable. <br />Soit pour hier. Soit pour aujourd?hui. Mais que faisons-nous pour demain ? Quels seront les grands scandales, quels sont les grands mensonges dont on nous berce aujourd?hui ? <br />A qui le crime profite-t-il, comment, pourquoi, et par qui est-il ourdi ? Comment en sortir par le haut ? La vérité devient-elle un droit fondamental ? Comment en faire l?objectif d?une société de consommation, ou de la post-société de consommation ? Comment aligner ainsi les différents intérêts, politiques, économiques et citoyens ?
Université d'hiver 2015 : La conquête du dialogue
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Quartet du dialogue national de Tunisie, Prix <br />Nobel de la Paix 2015 : <br />Houcine Abassi, secrétaire général de l?UGTT <br />Abdessatar Ben Moussa, président de la Ligue tunisienne des <br />droits de l?Homme <br />Ouided Bouchamaoui, présidente de l?UTICA <br />Mohamed Fadhel Mahfoudh, bâtonnier de l?Ordre national des <br />avocats de Tunisie <br />Animateur : Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction de <br />Marianne
Université d'hiver 2015 : Oui à la lente et nécessaire manifestation de la vérité
Université d'hiver du barreau de Paris 2015, organisée à Sciences Po. <br /> <br />Intervenants : <br />Thierry Derez, président directeur général de Covéa <br />Irène Frachon, médecin pneumologue ayant révélé l?affaire du <br />Médiator <br />Jean-François Kahn, journaliste et écrivain <br />Jean Lemierre, président de BNP Paribas <br />Pierre-Olivier Sur, bâtonnier de Paris <br />Animateur : Sébastien Le Fol, directeur de la rédaction du Point <br /> <br />Description de la table ronde : <br />Non à l?impatience, non au jugement de Dieu, non aux preuves <br />préfabriquées, non à la révélation illuminée, non aux préjugés et aux idées toutes faites, non à la science infuse, non à tous les petits livres rouges, non à la dictature du modèle mathématique, <br />oui à l?intime conviction si elle ne se forge pas dans l?instant mais dans le sérieux du travail du juge, oui à l?humilité, oui au puzzle patiemment reconstruit, oui à la réhabilitation du chaînon manquant, oui à l?éloge de la lenteur, oui au miracle de l?ouverture des archives, oui au combat pour savoir, oui au refus brûlant de l?injustice, oui au temps qui apporte plus qu?il n?enlève, oui à Aristote qui jugeait ?nécessaire? ce qui ne pouvait pas ne pas être !
Université d'hiver 2015 : L'oeuvre d'une vie
Serge Klarsfeld, historien, avocat et militant de la mémoire de la <br />Shoah